Ir a Planeta Futuro
Lola Huete Machado

Achetez Kigali, elle est à vendre

Por: | 20 de agosto de 2014

Autor invitado: Cheikh Fall (*)

Plus besoin de faire ce rappel historique du génocide qui a massacré plus de 10% de la population rwandaise. Plus besoin de rappeler que ce pays s’est retrouvé déchiré et complètement à reconstruire sur le plan économique, social, culturel et politique. En vingt ans, nous parlons aujourd’hui du modèle rwandais. Indépendant depuis 1962, le Rwanda est membre de l'ONU depuis le 18 septembre 1962 et de l'UA depuis 1963. Il est aussi membre du Commonwealth of Nations que depuis le 29 novembre 2009. Un très jeune état sur le plan international car exposé aux défis de la reconstruction après les douloureux événements de 1994.

Autant de facteurs qui pourraient rendre le rêve d'un Rwanda prospère utopique. Autant de facteurs qui amènent à parler de contraste entre le passé et un présent exposant la ville de Kigali (capitale du Rwanda) comme modèle à reproduire un peu partout en Afrique. Je vous vends Kigali à travers ce billet et j’ose espérer que la marchandise trouvera preneur chez nos leaders africains aux projets encore embryonnaires et trébuchants.

Ma déclaration d’amour à Kigali

Je suis amoureux. Je suis tombé sous le charme de cette jeune fille. Toute belle, claire et brillante de sa beauté fraîche. Oui, je m’avoue vaincu, séduit et complètement sous le charme de cette dame aux mille collines. Toute rouge vêtue, elle offre toutes ses formes toutes généreuses couvertes par une légère coiffure verte. A en croire, elle ne séduirait que des jeunes. On s’y plaît à y errer avec les regards innocents et fragiles, les sourires simples et légers, son parfum séduisant et doux. Oui, Kigali est une ville séduisante et qui peut très vite rendre amoureux n’importe quel bel homme africain. Haute de ces 1400 mètres d’altitude et prenant sa sieste sous l’équateur, son vent frais et agréable tournant autour de 18 à 20 degrés, elle reste aussi généreuse en eau et en forêt.

Tel un artiste, tes tableaux peignent pour les yeux un paysage très doux aux décors verdoyants. Remontant tes pentes et se laissant guider par tes versants, mouvant à travers les sommets de tes collines, tu nous offres à la fois ciel et terre. Toute proche des nuages, le bleu du ciel se marie avec la terre ocre de tes maisons. Le climat paisible témoigne de la grande volonté de la population à regarder devant.

Le passé douloureux fait partie de ton histoire mais tu as bien su, comme une vaillante dame de fer, rebondir de tes cendres.

Je m’appelle Cheikh Fall et je veux t’épouser.

 

Kigali
Vue dégagée à partir de mon hôtel sur les quartiers de la ville de Kigali

 

 Kigali, la ville la plus propre d’Afrique

Impressionnant ! C’est le tout premier mot qui nous sort de la bouche dès qu’on y pose les pieds. C’est tout simplement impressionnant comment cette ville est propre. Effectivement, y a la recette Kigali. C’est en 2008 que le Président Paul Kagamé instaure la loi interdisant de façon systématique l’utilisation des sachets en plastique pour réduire les risques d’insalubrité. Mesure courageuse mais très payante.

Aujourd’hui, les rues de Kigali sont aussi propres que certaines cours de nos maisons au Sénégal. Elles sont dégagées et s’étendent sur des milliers de kilomètres sans bosses, ni trous, ni saletés. Aucun déchet ne traîne. Les fumeurs ont même un véritable problème à se libérer de leurs mégots de cigarette. Aucune poubelle publique et pourtant aucun déchet ne peut être aperçu.

Comment la ville de Kigali a réussi à devenir la ville la plus propre d'Afrique? Quelle est la stratégie politique rwandaise pour l'assainissement ? Quelle est la nouvelle feuille de route des autorités de la ville de Kigali ? Je ne pouvais pas quitter Kigali sans avoir une réponse à toutes ces questions que certainement d’autres personnes se sont posées en foulant le sol de la capitale rwandaise. Monsieur NDAYISABA Fidèle Maire de la ville de Kigali a répondu à mes questions.

Ndayisaba Fidèle, Maire de Kigali: "Notre plus grande fierté est notre peuple"  

À la question, c’est quoi la recette rwandaise pour avoir une ville aussi propre et aussi bien organisée. Monsieur Ndayisaba nous fait savoir que "la propreté va avec le respect. Les Rwandais sont un peuple confiant et qui est conscient que pour se respecter il faut cultiver la propreté. Il y a un engagement de la population et des résidents la ville de Kigali. Au-delà de leur confiance, au-delà de l’engagement des autorités rwandaises, ils savent qu’ils doivent être propres et être dans un environnement propre. Pour ce faire, ils évitent de jeter n’importe quoi n'importe où. Ils participent eux-mêmes au ramassage des déchets en commençant par ne plus en jeter. Dans les quartiers, les gens s’organisent eux-mêmes, ils cotisent entre eux pour assurer leur propreté afin de vivre et de cohabiter dans un environnement sain". Déclare le maire Fidèle Ndayisaba qui a pris fonction en mars 2011.

Un modèle qui s’appuie sur l’engagement et la responsabilité de la population

"La recette rwandaise ne coûte pas chère, affirme M. Ndayisaba. Être propre a un prix, mais dans notre démarche, la charge est partagée. Ce qui coûte cher, c’est se faire encombrer de saleté pour ensuite chercher à s’en débarrasser. Ici, la formule consiste à limiter les frais en commençant par ne plus salir. Garder ses poubelles jusqu’au passage des équipes de ramassage, ne plus jeter de la poubelle dans la rue, c’est ce qui permet de rester propre dans la limite de nos moyens. Il faut savoir que la propreté donne de la valeur et pour un tel projet, vous n’avez pas besoin de l’aide étrangère, vous n’avez non plus pas à contracter des dettes. C’est une question de mentalité, de culture et de comportement pour paraphraser son président Paul Kagamé".

Une ville africaine sans sachets en plastique. 

"Rendre la ville plus agréable à vivre avec la participation de tout le monde"c’est la mission que s’est fixé Monsieur le maire de Kigali qui a depuis 2012 déclenché une vaste opération d’aménagement de business quartiers, d’espaces aérés et verts, de routes impeccables et dégagées et d’une politique d’urbanisme rationalisée. Cette dynamique répond à un plan directeur qui doit organiser le développement de la ville de Kigali jusqu’à 2050. Selon le maire, "avoir un environnement sain et agréable est aujourd’hui un stimulant pour le développement et pour l’essor économique". Au-delà de l’attrait et du confort, Monsieur Ndayisaba pense que, le développement socio-économique est intégralement lié, dans une première mesure, à la politique de propreté et d’aménagement et dans une moindre mesure à la politique de santé de la population.

En Afrique, des millions de sacs en plastique polluent les rues, les champs et les cours d'eau. Pour répondre à ce fléau écologique, le Rwanda a mis en place une solution radicale : les bannir définitivement du territoire.

Au Rwanda, chaque motocycliste porte obligatoirement un casque tout en gardant un autre pour ses clients à transporter. Le business du transport en moto s'est développé mais il est réglementé par la municipalité. Le conducteur porte un gilet le différenciant des conducteurs simples.

À Kigali, on dort tous sous une moustiquaire chaque nuit.

Un hôtel quatre-étoiles, un service performant, un accueil chaleureux, un jus offert à l’arrivée, du Wi-Fi gratuit … Mais, une moustiquaire autour du lit à l’ouverture de la chambre. C’est bien le décor que vous offrent les hôtels de Kigali. Dormir sous une moustiquaire est devenu obligatoire au Rwanda. Cette politique a été vite récompensée car c’est à l’occasion de la tenue du XVIIIème sommet de l’Union Africaine tenue à Addis-Abeba en Éthiopie que le Rwanda a reçu le prestigieux trophée pour ses efforts conjugués dans la lutte contre le paludisme.

Les chiffres actuels indiquent que les décès dus au paludisme au Rwanda ont chuté de 60 à 7% après des années d’accroissement rapide.

Rwanda, un pays connecté et dans le cloud

Aussi surprenant que cela paraît, le Rwanda est bien aujourd’hui l’un des rares pays d’Afrique où la 4G devra couvrir presque 95% de la population dans 3 ans. J’ai été agréablement surpris de me rendre compte que le minibus qui devait me transporter de l’hôtel au centre de conférences était muni d’un WiMAX 4G toute généreuse. A Kigali on ne se tue pas à demander des codes wifi ou à râler derrière les standards des opérateurs à cause de la bande passante ou d’une couverture de réseau. Aujourd’hui, le pays compte plus de 11 start-ups, un Hi-Tech center club le Klab avec plus de 70 services et produits itech locaux déjà lancés.

Kigali4

Je me suis amusé à faire une comparaison de la vitesse de téléchargement sur internet d'un fichier de 5MB entre le Rwanda et le Sénégal. Pour la même taille d'image, on met 5 secondes pour la télécharger depuis une connexion à Kigali. Par contre, on mettrait quatre fois plus de temps, soit 20 secondes pour télécharger le même fichier depuis Dakar. Le fossé se creuse davantage. Pour une vidéo de 50MB, on perdrait 10 minutes au Sénégal pour la mettre sur Youtube alors qu'à Kigali on mettrait à peine une minute chrono pour la voir publiée sur Youtube.

Pour le téléchargement d'une vidéo de 600MB, on aura besoin d'à peine une dizaine de minutes à Kigali. Au Sénégal, nous sommes presque à une heure de temps. Il nous reste encore beaucoup de chemin pour nous mettre à niveau. 

Le leadership d’un management à l’africaine

Bien qu'étant un des pays les plus pauvres du monde, 92 % de la population rwandaise dispose d'une assurance maladie publique, soit plus que dans la plupart des pays développés. Cette politique de prévention et de sensibilisation permet aujourd'hui de faire passer l'espérance de vie de 48 à 52 ans.

L'accès à l'éducation est passé de 7,5 à 97 % en 2008, l’objectif éducation primaire universelle devrait ainsi être rempli dans deux ans. Depuis 2008 Rwanda est devenu le pays possédant la proportion la plus élevée de femmes députés dans le monde (aujourd'hui, 64 %  de femmes au parlement rwandais).

En 2008, le Rwanda a introduit une nouvelle loi sur les sociétés qui simplifie la création des entreprises et renforce les protections des actionnaires minoritaires. Les entrepreneurs peuvent maintenant créer une entreprise en 2 procédures et 6H top chrono. Le Rwanda arrive en tête dans les réformes d'après le rapport de la banque mondiale "Doing Business 2010" et a fait un bond de géant (76 places) au classement général en se hissant à la 67e place sur 183 pays évalués; il était classé 143e l'année d'avant.

Pour la Banque mondiale, le Rwanda est le second pays africain le plus propice aux affaires (le 32e au niveau mondial). Pour Transparency International, il s'agit du 1er pays le moins corrompu de la région (le 49e au niveau mondial). Pour l'ONG ONE, co-fondée par Bono, le Rwanda est le pays qui s'approche le plus des objectifs du millénaire pour le développement de l'ONU. Selon la Banque mondiale, le Rwanda offre après l’Afrique du Sud et l’Ile Maurice le climat le plus favorable du continent aux investisseurs étrangers.

Rwanda, c’est ce pays où les gens ont des idées plus hautes que les imposantes collines qui constituent le décor. C'est ce petit pays qui a perdu presque un million de sa population active il y a 20 ans et qui s'est bien organisé pour effacer les démons du passé et en faire des locomotives pour le développement et l'ouverture. Le Rwanda, c'est ce pays où il fait bon vivre à travers les collines et les palmiers. C'est aussi cet espace vert où l'air ne souffre d'aucune agression. Vous ne voulez toujours pas acheter Kigali ? Si vous n’en avez pas le prix, adoptez alors sa recette. Elle ne coûte pas chère, il suffit juste d’un peu de courage et d’une grande volonté politique.

Télécharger la vision 2020 du Rwanda  du gouvernement qui déploie sa politique sur une perspective globale qualifiée sous le nom de « Vision 2020 ». Ce projet directeur table sur une croissance de 7 %.

(*) Bloguero senegalés

  

Cheik Fall is a blogger and the creator of Sunu 2012, an online participative democracy project. 

A web developer and project manager, today he manages three news portals in Senegal. In 2013, he was nominated to the Prix Net Citoyen NETIZEN2013, organized by Google and Reporters without borders. In 2014, he was nominated to the Best of Online Activism by Deutsche Welle. In 2010, he founded and managed Rue Publique (Public Street), the first participatory platform in Senegal. 

In 2011, Fall created Sunu 2012, a web platform that covered and monitored Senegal presidential election, that took place in February 2012. He also originated the Twitter hashtag #sunu2012, that became famous during the elections. Sunu2012 is a transparency citizen project based on the work of volunteers, but it didn’t stop after the 2012 elections: it is now a monitoring and fact-checking platform of the political program of the new Senegal president and of the whole government. In addition to that, Fall runs Sunucause, a participatory web project that uses social media to address emergencies in the country. 

Cheikh FALL  

http://flavors.me/cypher007

Me Suivre sur Twitter : @cypher007

Me Suivre sur Facebook : https://www.facebook.com/cheikhfall7

Ma Chaine Youtube : http://www.youtube.com/user/cheikhfall7

Tel : (+00221) 77 550 04 69

Hay 0 Comentarios

Los comentarios de esta entrada están cerrados.

Sobre los autores

Lola Huete Machado. Redactora de El País y El País Semanal desde 1993, ha publicado reportajes sobre los cinco continentes. Psicóloga y viajera empedernida, aterrizó en Alemania al caer el muro de Berlín y aún así, fue capaz de regresar a España y contarlo. Compartiendo aquello se hizo periodista. Veinte años lleva. Un buen día miró hacia África, y descubrió que lo ignoraba todo. Por la necesidad de saber fundó este blog. Ahora coordina la sección Planeta Futuro.

Chema Caballero Chema Caballero. Llegó a África en 1992 y desde entonces su vida giró en torno a sus gentes, su color y olor, sus alegrías y angustias, sus esperanzas y ganas de vivir. Fue misionero javeriano y llevó a cabo programas de educación y recuperación de niñ@s soldado en Sierra Leona durante dos décadas, que fueron modelo.

José NaranjoJosé Naranjo. Freelance residente en Dakar desde 2011. Viajó al continente para profundizar en el fenómeno de las migraciones, del que ha escrito dos libros, 'Cayucos' (2006) y 'Los Invisibles de Kolda' (2009), que le llevaron a Marruecos, Malí, Mauritania, Argelia, Gambia, Cabo Verde y Senegal, donde aterrizó finalmente. Le apasiona la energía que desprende África.

Ángeles JuradoÁngeles Jurado. Periodista y escritora. Trabaja en el equipo de comunicación de Casa África desde 2007. Le interesa la cultura, la cooperación, la geopolítica o la mirada femenina del mundo. De África prefiere su literatura, los medios, Internet y los movimientos sociales, pero ante todo ama a Ben Okri, Véronique Tadjo y Boubacar Boris Diop, por citar solo tres plumas imprescindibles.

Chido OnumahChido Onumah. Reputado escritor y periodista nigeriano. Trabaja como tal en su país y en Ghana, Canadá e India. Está involucrado desde hace una década en formar a periodistas en África. Es coordinador del centro panafricano AFRICMIl (en Abuja), enfocado en la educación mediática de los jóvenes. Prepara su doctorado en la Universidad Autónoma de Barcelona. Su último libro se titula 'Time to Reclaim Nigeria'.

Akua DjanieAkua Djanie. Así se hace llamar como escritora. Pero en televisión o en radio es Blakofe. Con más de tres lustros de carrera profesional, Akua es uno de los nombres sonados en los medios de su país. Residente en Reino Unido, fue en 1995, en uno de sus viajes a Ghana, cuando llegó su triunfo televisivo. Hoy vive y trabaja entre ambos países. La puedes encontrar en su página, Blakofe; en la revista New African, en Youtube aquí o aquí...

Beatriz Leal Riesco Beatriz Leal Riesco. Investigadora, docente, crítica y comisaria independiente. Nómada convencida de sus virtudes terapéuticas, desde 2011 es programadora del African Film Festival de NYC. Sissako, Mbembe, Baldwin y Simone la cautivaron, lanzándose a descubrir el arte africano y afroamericano. Su pasión aumenta con los años.

Otros autores

Facebook

MAPA

mapa de África

Nube de tags

El País

EDICIONES EL PAIS, S.L. - Miguel Yuste 40 – 28037 – Madrid [España] | Aviso Legal